Musique: Carl Off
Cantiones profanae
Durée: 55 minutes
Mise en scène: Oeuvre complète avec choeur, solistes et orchestre.
Style unique, détaillé, inspiré.
Distribution: 4 solistes féminins
4 solistes masculins
1 soliste masculin (petit)
12 corps féminins
6 corps masculins
Productions: Atlanta Ballet
Décors: William Morton
Costumes: Judanna Lynn

Les Grands Ballets Canadiens de Montréal
Décors: Robert Prévost
Costumes: François Barbeau
Répertoire: Ballet national de la Corée
Colorado Ballet Company
Fort Wayne Ballet Company
Louisville Civic Ballet (1962)
Nice Ballet Théâtre
Southern Ballet Theatre
Washington Ballet
Licence / 3 ans: 18 600$
Redevance: 165$ / spectacle

 

Carmina Burana, littéralement « Les Chants de Beuron », sont des chants manuscrits du treizième siècle découverts dans le monastère bavarois de Benediktbeuron en 1847. Les auteurs, dont les noms sont inconnus, ont dû être des ménestrels, des troubadours, des moines et des étudiants errants. Parfois appelée cantate scénique, cette oeuvre fut présentée pour la première fois à l’Opéra de Francfort en 1937.

Des deux cents chants de Benediktbeuron, Carl Orff en a choisi vingt-cinq. Le début et la fin de Carmina Burana allèguent que la roue de Fortune régit le destin de l’homme. Le coeur de cette oeuvre se veut un hymne à l’amour; on le chante au printemps, sur la pelouse, à la taverne et à la cour d’amour.

Fernand Nault a monté ce ballet avec Les Grands Ballets Canadiens en 1966. L’Oeuvre a reçu un accueil enthousiaste au cours du Festival mondial à l’expo 67 et depuis elle a été applaudie par les publics d’Europe, d’Amérique du Sud, des États-Unis, de l’Asie et du Canada.